Couchée sur le papier,

la pensée s'envole,

traverse le temps...

Tels Baudelaire ou Ronsard,

j'espère que mes mots survivront au présent

et offriront aux lecteurs,

autant de plaisir à les lire,

que j'en ai eu,

à les écrire...

Poétiquement vôtre,

Elodie